Actualités

90 actualités disponibles

20/01/2021 Actualité

Focus sur les convertibles : bilan et perspectives 2021

La classe d’actifs convertibles fait preuve de robustesse. En effet, l’année 2020 a mis en évidence le caractère asymétrique des obligations convertibles qui aura permis d’atténuer les périodes de stress de marchés tout en profitant de leur capacité de rebond en période de hausse des marchés.Est-ce que les tendances récentes observées sur ce marché vont se poursuivre en 2021 ?Retrouvez notre analyse dans notre focus consacré aux obligations convertibles ci-dessous.

12/01/2021 Actualité

Note France : l’apparente résistance du marché du travail

L'année 2020 aura été celle de tous les records. Avec une contraction de l'activité économique attendue à -9,1% 2020 (scénario central), il aurait été immédiat de conjecturer une explosion du taux de chômage en France. Une telle dépression aurait logiquement engendré de massives destructions d'emplois provoquant une envolée de ce dernier. Or, le nombre de chômeurs a même diminué au second trimestre, avant de progresser le trimestre suivant, portant le taux chômage à 8,8% de la population active au T3.20 (vs 7,0% au T2,20).Quels sont les facteurs qui expliquent la tenue du marché du travail en France et quelles sont les perspectives pour 2021 en matière d'emplois ?Un dispositif de préservation de l'emploi qui a fait ses preuvesLa crise sanitaire a conduit le gouvernement à confiner la population à deux reprises provoquant un arrêt plus ou moins brutal de l'activité économique. Ces tours de vis sanitaires auraient en toute logique dû entrainer une augmentation substantielle des destructions d'emplois et donc du nombre de chômeurs en 2020. Une première estimation fondée sur notre scénario central (contraction de l'activité au Q4.20 attendue à 3,7%) indique que le nombre d'emplois qui aurait été détruit au cours de l'exercice 2020 aurait été de l'ordre de 2,2 mls,  soit un décrochage de l'emploi de l'ordre de 7,8% par rapport à 2019...LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

08/01/2021 Lettre Monétaire

Lettre Monétaire - décembre 2020

Les bonnes nouvelles accumulées au cours des deux dernières semaines du mois de décembre permettent à la fois de conclure cette année 2020 sur une note positive et de dégager l'horizon pour 2021.Neuf mois après le début de l'épidémie de Covid19, les premiers vaccins ont été administrés aux populations de plusieurs pays, marquant le début d'une campagne de vaccination à très grande échelle et qui se poursuivra tout au long de l'année 2021.Après plus de dix mois de négociations acharnées, B. Johnson et U. Von Der Leyen sont parvenus à conclure un accord in extremis, le 24 décembre, qui a pour objectif d'organiser la sortie du Royaume-Uni au 1er janvier 2021 de l'Union Européenne.Pour parachever ce tableau, Donald Trump a, contre son gré, donner son feu vert pour l'activation d'un nouveau plan de relance budgétaire d'un montant de 900 Mds $. Cette conjonction de bonnes nouvelles a eu pour conséquence d'éclaircir l'horizon des investisseurs et de réduire progressivement la volatilité des actifs risqués.LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

31/12/2020 Note Éco

Note Eco - décembre 2020

Une fin d'année en fanfareLes bonnes nouvelles accumulées au cours des deux dernières semaines du mois de décembre permettent à la fois de conclure cette année 2020 sur une note positive et de dégager l'horizon pour 2021. Neuf moi après le début de l'épidémie de Covid19, les premiers vaccins ont été administrés aux populations de plusieurs pays, marquant le début d'une campagne de vaccination à très grande échelle et qui se poursuivra tout au long de l'année 2021.Après plus de dix mois de négociations acharnées, B. Johnson et U. Von Der Leyen sont parvenus à conclure un accord in extremis, le 24 décembre, qui a pour objectif d'organiser la sortie du Royaume-Uni au 1er janvier 2021 de l'Union Européenne. Basé sur le schéma Canada, l'accord conclu a permis au Royaume-Uni de préserver son accès au marché unique sécurisant ainsi 600 Mds £ d'échanges vers l'Union Européenne. Pour parachever ce tableau, Donald Trump a, contre son gré, donné son feu vert pour l'activation d'un nouveau plan de relance budgétaire d'un montant de 900 Mds $.Ce plan de relance vise principalement les ménages dont les droits au chômage arrivent à expiration à la fin de l'année ainsi que les petites entreprises qui continuent de pâtir des conséquences de la pandémie de Covid-19. Cette enveloppe budgétaire permettra d'éviter le "shut down" qui frappe de manière régulière l'économie américaine. Cette conjonction de bonnes nouvelles a eu pour conséquence d'éclaircir l'horizon des investisseurs et de réduire progrssivement la volatilité des actifs risqués.LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

17/12/2020 Market Insights

Vues et Convictions - décembre 2020

L'horizon s'éclaircit pour les actifs risqués...Quels scenari pour un monde post-Covid ?La pandémie poursuit sa progression sans répit. Au 30 novembre 2020, presque 63 millions de personnes ont été testées positives au Covid-19 dans le monde. L'annonce de l'arrivée prochaine de plusieurs vaccins a, malgré la hausse inlassable de nouveaux cas, redonné de la visibilité aux investisseurs. Trois laboratoires pharmaceutiques ont annoncé qu'ils demanderaient dans les prochaines semaines une autorisation de mise sur le marché. Les campagnes de vaccination massives pourraient ainsi débuter dès le mois de décembre.Une fin prochaine de la crise sanitaire se profile, même si les défis logistiques sont énormes. Il est temps d'envisager les scénarios post-Covid pour 2021 et au-delà. Mais avant, un retour sur cette année nous paraît important pour nous éclairer sur le monde d'après-crise.LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

08/12/2020 Lettre Monétaire

Lettre Monétaire - novembre 2020

De nombreux gouvernements se sont vus contraints d'opérer un nouveau tour de vis sanitaire afin d'endiguer la seconde vague de la Covid-19. Malgré une récession annoncée pour le T4.20 liée aux nouvelles mesures de confinement, les marchés d'actifs risqués ont connu une embellie substantielle au cours du mois de novembre.Les deux principaux facteurs explicatifs de cette poussée du cours des bourses sont le dénouement du feuilleton de l'élection américaine et l'annonce d'un vaccin manifestement efficace pour endiguer la propa-gation de la Covid-19. Les laboratoires Pfizer BioNtech, Moderna puis Astrazeneca ont tour à tour diffusé des résultats prometteurs, issus de leurs essais de phase 3. Même si de longs mois sont encore nécessaires avant d'envisager une vaccination à très grande échelle, la mise au point de plusieurs vaccins permet au marché de regagner une certaine lisibilité sur un horizon de temps atteignable.La confiance des acteurs économiques continue de subir les conséquences de la crise sanitaire. Le sentiment économique dans le secteur des services chute de nouveau en zone euro en novembre creusant l'écart avec le secteur industriel qui voit sa situation se stabiliser. L'estimation préliminaire de l'indice PMI service en Europe valide ce constat (41.3 en nov. contre 46.9 en oct.)...LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

04/12/2020 Note Éco

Note Eco - novembre 2020

Les nuages se dissipent sur les marchés en dépit d'un nouveau tour de vis sanitaireDe nombreux gouvernements se sont vus contraints d'opérer un nouveau tour de vis sanitaire afin d'endiguer la seconde vague de la Covid-19. Malgré une récession annoncée pour le T4.20 liée aux nouvelles mesures de confinement, les marchés d'actifs risqués ont connu une embellie substantielle au cours du mois de novembre. Le CAC40 a enregistré le meilleur mois de novembre depuis sa création en 1987, engrangeant près de 1000 pts.Les deux principaux facteurs explicatifs de cette poussée du cours des bourses sont : le dénouement du feuilleton de l'élection américaine et l'annonce d'un vaccin manifestement efficace pour endiguer la propagation de la Covid-19.Les facteurs explicatifs de cette embellieAprès avoir occupé le Bureau ovale pendant quatre années, Donald Trump est poussé vers la sortie par les urnes. Malgré plusieurs vaines tentatives de recours déposées par l'ancien locataire de la Maison Blanche, Joe Biden remporte finalement l'élection présidentielle et devient le 46ème président des Etats-Unis. Même si le candidat démocrate conserve la majorité à la Chambre des Représentants, la vague bleue présentée par le sondage en amont du scrutin n'a pas eu lieu...LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS