Coronavirus : communication générale

Vendredi 27 mars 2020

Actualité

Les dispositions de BFT IM (filiale d'Amundi Groupe) pour assurer la continuité de ses activités

L’accélération de la crise du coronavirus, les mesures de confinement prises par un nombre croissant de gouvernements dans le monde, les répercussions perceptibles sur la marche de nos économies, et leur transcription dans le comportement des marchés financiers créent un moment tout à fait exceptionnel dans notre histoire collective.

Dans ce contexte exceptionnel, bft im, filiale du groupe Amundi, a pris un ensemble de mesures qui visent deux objectifs fondamentaux : la protection de la santé des personnes - celles de nos clients et de nos collaborateurs -  et la continuité des services que nous vous apportons avec un niveau de qualité élevé.

Quelles sont nos priorités quotidiennes ?

1 - Gérer vos investissements dans le même souci de rigueur, de performance et de suivi des risques que nous avons toujours eu. Aujourd’hui, alors que la quasi-totalité de nos collaborateurs travaillent chez eux, nos équipes de gestion sont mobilisées pour gérer le plus efficacement possible vos mandats, vos placements et vos fonds, malgré le contexte de marché.

2 - Vous apporter le conseil utile pour vous aider à traverser les turbulences des marchés. Dans ces circonstances exceptionnelles, nous maintenons un contact étroit avec vous, par le biais de communications hebdomadaires sur notre analyse de la crise et des marchés, et nos collaborateurs sont à votre disposition pour vous répondre à toutes vos questions concernant vos investissements.

3 - Assurer la bonne fin de vos opérations. Depuis le déploiement de notre plan de continuité d’activités, nous n’avons eu aucun incident opérationnel significatif à déplorer.

Le comité exécutif de BFT IM se réunit chaque jour afin d’évaluer la situation et de décider des mesures adéquates que requiert l’environnement opérationnel et les marchés financiers, en cohésion avec celles décidées par le groupe Amundi .

Cette crise est inédite dans son ampleur. Sa durée reste difficile à prévoir.

Nos équipes vous tiendront régulièrement informé des évolutions de cette situation et restent à votre disposition, à tout moment, pour vous assister.

Autres actualités

GUEZ Gilles
19/11/2020 Actualité, Presse

Le thème "Investir en France" sera un vecteur de spécialisation de BFT IM

Gilles Guez, directeur général de BFT IM, revient pour NewsManagers sur les axes de diversification engagés par la filiale d'Amundi. Spécialisée à l'origine sur les fonds de trésorerie, elle compte accélérer sur la gestion en actions françaises avec le label "Relance" et revendique par ailleurs la place de première ManCo de France.Vous annoncez la labellisation « Relance » de votre fonds actions BFT France Futur. Comment cela s’inscrit - il dans votre stratégie alors que BFT IM est plutôt connu pour ses fonds de trésorerie ?Cette labellisation entre dans la continuité de ce que nous faisons depuis au moins 6 ans en mettant en avant le thème d’investissement « Investir en France » et en participant ainsi au financement des entreprises françaises. BFT IM va faire du thème « investir en France » son fer de lance pour son offre de solutions de placements moyen et long terme. Pour rappel, BFT France Futur, Sicav investie sur les petites et moyennes capitalisations françaises, bénéficie d’un historique de plus de 30 ans.Notre stratégie de développement prend pour point de départ un positionnement spécifique : celui de boutique spécialisée à taille humaine d’environ 45 collaborateurs et bénéficiant de l’appartenance au groupe Amundi. BFT IM reste toujours un spécialiste des produits de trésorerie mais aujourd’hui, sur les 30 milliards d’euros d’actifs que nous gérons, plus de 11 milliards sont hors de la classe d’actifs du monétaire, soit 35% des encours...LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

Actualites-et-publications
21/10/2020 Actualité, Presse

Communiqué de presse - Label France Relance

BFT IM candidate à la labellisation « Relance » de sa Sicav BFT France Futur investie sur les petites et moyennes entreprises françaisesBFT Investment Managers (BFT IM) candidate à la labellisation « Relance » de sa Sicav BFT France Futur et de sa version dédiée à l’épargne salariale BFT France Futur ESR. Ce label de place s’inscrit dans le cadre du Plan de Relance gouvernemental publié le 3 septembre dernier visant à renforcer le potentiel de financement des entreprises françaises, en ciblant notamment les plus petites d’entre elles. Ce plan s’articule autour de trois priorités : la transition écologique, la compétitivité des entreprises et la cohésion sociale et territoriale. Il comprend 70 mesures et dispose d'un budget important de 100 milliards d’euros sur deux ans.Crée en 1988, notre Sicav BFT France Futur (plus de 600 millions d’actifs sous gestion au 30/09/2020) s’inscrit dans la démarche du label Relance.  BFT France Futur est ainsi investi dans des petites et moyennes capitalisations d’entreprises françaises. Notre philosophie est d’identifier au sein du tissu économique et industriel français les sociétés innovantes, leaders sur des expertises de niches, qui bénéficient d’un avantage concurrentiel fort en vue d’investir dans la durée.Pour illustrer notre démarche et faire le lien avec le plan de relance, BFT France Futur a investi dans une entreprise spécialisée dans les équipements de production d’hydrogène « vert ». Nous investissons également depuis de nombreuses années dans une entreprise française de semi-conducteurs qui a décidé en 2018 de créer un nouveau site de production dans la région grenobloise, permettant ainsi la création de près de 300 nouveaux emplois localement. Enfin notre objectif est de favoriser l’émergence de fleurons nationaux : c’est le cas dans le secteur du divertissement digital, un secteur où la France fait partie des leaders mondiaux que ce soit dans le film d’animation ou dans le jeu vidéo.Le fonds développe une gestion active combinée à une approche thématique Carbone. Nous pensons en effet qu'il est de notre responsabilité de réduire significativement l'empreinte carbone de nos fonds par rapport à leur univers d'investissement. A ce titre nous visons pour BFT France Futur une réduction de 30% minimum des émissions carbones (en tonnes de CO2 par million d’euros investis).Nous mesurons également le nombre d’emplois correspondant aux entreprises dans lesquelles nous investissons, via un reporting publié sur notre site internet, et souhaitons renforcer cette démarche par une campagne pluriannuelle d’engagement et de dialogue avec les entreprises. Cette campagne sera menée sur un nombre ciblé et limité d’entreprises du portefeuille, sur deux objectifs prioritaires de développement durable (ODD) de l’ONU : l’ODD N°8, Favoriser le « Travail décent et la croissance économique » et l’ODD N°5 « Egalité entre les sexes ». Sur un horizon de placement recommandé de 5 ans, la performance nette de la part I s’élève à +39,89.% au 14 octobre à comparer à +22,74 % pour son indice de référence.Gilles Guez, directeur général de BFT IM déclare « redonner un sens à l’épargne en proposant une solution d’investissement au cœur du financement responsable des entreprises en France fait partie de notre ADN ».Fabrice Masson, responsable de la gestion actions ajoute : « Les petites et moyennes entreprises françaises sont aussi engagées dans les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance. Nous abordons systématiquement ces sujets lors des rencontres régulières que nous avons avec les dirigeants d’entreprises. Les enjeux extra-financiers et relatifs à l’emploi sont au cœur de nos discussions ».LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS

Portrait GG Actualités
18/02/2020 Actualité

L'édito - janvier 2020

« L’année 2019 marque un tournant pour l’investissement responsable. 2020 devra être l’année des actes. Il est important de ne pas confondre accélération et précipitation. »Par Gilles Guez, Directeur Général.La généralisation de l’investissement responsable (IR) ne s’explique pas uniquement par l’urgence climatique. C’est une refondation du capitalisme qui est peut-être à l’oeuvre, avec des impacts économiques et financiers significatifs. L’année 2019 marque un tournant dans la prise de conscience de l’importance de l’IR, 2020 devra être l’année des actes. Dans ce contexte, il est important de ne pas confondre accélération et précipitation.La prise de conscience - La « Business Roundtable » qui s’est tenue en août 2019 (groupe des PDG des plus grandes entreprises américaines) a déclaré cette année que « l’objectif d’une entreprise n’est pas juste de servir ses actionnaires mais de créer de la valeur pour toutes ses parties prenantes ». Certains avanceront qu’il s’agit d’une pure déclaration d’intention en réaction au succès grandissant du vote populiste à travers le monde. Cette évolution a pourtant des racines profondes et marque peut-être le début d’une refondation du capitalisme. La pression sur les entreprises est forte : salariés, clients et investisseurs demandent des comptes sur le rôle et la contribution des entreprises à la société dans son ensemble.LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS