Les Croissants de BFT IM

Mardi 04 juin 2019

Market Insights, Actualité

Un 04 Juin 1666 :  1ère représentation du Misanthrope de Molière au Palais-Royal qui vient caricaturer la société du paraître qui règne à la Cour à travers ses personnages Célimène et Alceste. Acte II- « Et c'est n'estimer rien, qu'estimer tout le monde"...
  • Fed :  J Bullard (Fed Saint Louis) a estimé hier qu’une baisse du taux directeur de la Fed «pourrait se justifier bientôt afin d’anticiper un ralentissement plus prononcé de l’économie américaine». Suivre ce jour l’intervention à 15h45 de J Powell.

 

  • France :  en 2018 les investissements étrangers ont totalisé 1027 projets en France soit un gain de +1% sur 1 an ce qui fait gagner 1 place (2nde position) en termes d’attractivité. L’Europe dans son ensemble recule de 4%.

 

  • France : la dette publique devrait passer de 98.4% en 2018 à 96.8% en 2022 (source Bercy). Le déficit public devrait atteindre 3.1% du PIB 2019 puis 1.2% en 2022.

 

  • Europe : le PMI Manuf. s’est contracté à 47.7 en mai  pour le 4eme mois consécutif et le sous-indice des nouvelles commandes est ressorti à 46.6 (8eme mois sous le seuil des 50 = frontière de croissance)

 

  • Indice :  à partir du 02 octobre les contrats de financement/couverture seront émis sous le nouveau taux ESTR en lieu et place de l’Eonia. Les anciens contrats en cours pourront garder l’Eonia jusqu‘à 2021.

 

  • Pétrole : pour stopper la baisse du baril (-16% en mai), le représentant d’Arabie saoudite à l’Opep a indiqué hier que le cartel « fera le nécessaire pour assurer la stabilité des prix » (comprendre réduire les stocks pour maintenir les prix). Réactions : WTI +1.2% à 62.4$.

 

  • Marchés :2 des GAFA attaqués hier en séance sur le NASDAQ (Facebook – 8%, Amazon 6.4%) alors que la FTC a ouvert une enquête  pour position dominante visant Facebook.
  • Taux-Devises :Bund 10 ans :-0.213%, OAT 10 ans :0.193% Tbills US 10 ans : 2.087% - EUR/USD : 1.1260

 

  • Agenda : Commandes à l’industrie/Etats-Unis
Ces informations constituent une synthèse de l’actualité économique quotidienne dont le rédacteur/expéditeur a retenu des faits saillants et ne résultent pas d’un rapport réalisé par un département d’analyse ou de recherche. Le contenu de cette lettre, y compris les nouvelles d’actualité, les citations, les données et autres informations, est fourni « tel quel » par BFT IM pour l’information de ses lecteurs uniquement pour leur usage personnel. Le contenu de ce message électronique ne saurait dispenser le lecteur de sa propre analyse et/ou du recours à d’autres expertises. Cette lettre dispose de liens pouvant renvoyer à d’autres sites Internet susceptibles d’intéresser ses lecteurs, mais cela ne veut pas dire que BFT IM approuve leur contenu, BFT IM décline toute responsabilité à leur égard.Bien que BFT IM s’efforce, de s’appuyer sur des données fiables, BFT IM ne garantit ni l’exhaustivité des informations, ni l’exactitude des avis ou opinions relatés et n’y adhère pas nécessairement. Ni son rédacteur, ni BFT IM ne peuvent être tenus responsables de l’utilisation de cette lettre. Elle ne constitue en aucun cas un conseil en investissement, une recommandation, une sollicitation ou une offre d’achat et/ou de vente de parts ou actions d’OPC.

Autres actualités

Prix Quantalys
02/01/2020 Actualité

BFT IM récompensée par Quantalys

BFT IM remporte le Quantalys Award de la meilleure société locale dans la catégorie Performance Absolue Le 18 décembre 2019, à l'occasion de la cérémonie des Quantalys Awards visant à récompenser les meilleures sociétés de gestion, BFT IM a été élue meilleure société de gestion locale dans la catégorie performance absolue.Cette remise de prix est l'aboutissement d'un travail de refonte mené sur le processus de gestion multi-asset et vient récompenser les performances des fonds de performance absolue de BFT IM.Pour en savoir plus sur la méthodologie de Quantalys, téléchargez le document ci-dessous.

Perspectives d'investissement
10/12/2019 Market Insights

Vues et Convictions novembre 2019

Le ralentissement escompté de la croissance mondiale atteindrait 3.0% en moyenne annuelle pour 2020, et devrait principalement être le fait des États-Unis et de la Chine.De manière symbolique la croissance chinoise devrait passer sous la barre des 6.0% à 5.8% en 2020. La croissance européenne pour 2020 resterait sur le niveau observé en 2019, dans un contexte d’inflation modérée. Cette baisse graduelle de la croissance s’accompagnera d’une politique monétaire qui restera ultra accommodante de chaque côté de l’Atlantique.Les taux longs se maintiendront sur les niveaux actuels soutenant ainsi la prime de risque sur le marché des actions. Ce scénario reste suspendu à la conclusion d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis avant la date butoir fixée au 15 décembre.