Les Croissants de BFT IM

Mercredi 05 juin 2019

Market Insights, Actualité

Un 05 Juin 1944 :  D-Day -1, la flotte alliée (6939 navires) va se mettre en marche, direction la Normandie (170km). D.Eisenhower s’adressera aux soldats ce soir à 20h: «J’ai pleine confiance en votre courage, les hommes libres marchent ensemble vers la victoire!»
  • Fed :   le Président de la Fed J Powell a renforcé hier le scénario d’une baisse des taux en 2019 pour contrer les risques de ralentissement « la Fed agirait de manière appropriée pour soutenir la croissance». S&P 500 +2.1%/ secteur bancaire +2.2%.

 

  • Australie : la RBA (banque centrale) a coupé son taux directeur hier de 25pb à 1.25%. En mai les banques centrales de la Nouvelle-Zélande, de Malaisie et des Philippines avaient agi de même.

 

  • BCE : dans ce contexte l’intervention de M Draghi sera plus particulièrement suivie et les regards tournés sur les détails du prochain TLTRO III destiné aux banques de la zone €. Rendez-vous à 13h45 jeudi.

 

  • Zone € : l’indice PMI des services est ressorti au-dessus des attentes à 52.9 vs 52.5 estim. soutenu notamment par un bon chiffre en provenance d’Allemagne (55.4 vs 55 en avril).

 

  • Chine :  le FMI a réduit les prévisions de PIB 2019 à +6.2% (-0.1%) et 2020 à +6% (-0.1%). Les perspectives restent fragiles et d’autres révisions en baisse ne sont pas exclues souligne le FMI.

 

  • Chine bis : le PMI Services-Caixin (mai) est ressorti en repli à 52.7 vs 54.5 (avril) - le sous-indice ‘nouvelles commandes’ a connu son rythme de progression le plus bas en 3 mois.

 

  • Le chiffre : ‘34’ c’est le nombre selon la Banque Mondiale de pays à faible revenus (comprendre pauvres) en 2019 contre 64 (--30) recensés en 2001.  Le seuil de cette catégorie est fixé à 995$ de revenu brut national/hab.
  • Taux-Devises :Bund 10 ans :-0.215%, OAT 10 ans :0.173% Tbills US 10 ans : 2.109% - EUR/USD : 1.1264

 

  • Agenda : création d’emplois ADP non-agricole/Etats-Unis
Ces informations constituent une synthèse de l’actualité économique quotidienne dont le rédacteur/expéditeur a retenu des faits saillants et ne résultent pas d’un rapport réalisé par un département d’analyse ou de recherche. Le contenu de cette lettre, y compris les nouvelles d’actualité, les citations, les données et autres informations, est fourni « tel quel » par BFT IM pour l’information de ses lecteurs uniquement pour leur usage personnel. Le contenu de ce message électronique ne saurait dispenser le lecteur de sa propre analyse et/ou du recours à d’autres expertises. Cette lettre dispose de liens pouvant renvoyer à d’autres sites Internet susceptibles d’intéresser ses lecteurs, mais cela ne veut pas dire que BFT IM approuve leur contenu, BFT IM décline toute responsabilité à leur égard.Bien que BFT IM s’efforce, de s’appuyer sur des données fiables, BFT IM ne garantit ni l’exhaustivité des informations, ni l’exactitude des avis ou opinions relatés et n’y adhère pas nécessairement. Ni son rédacteur, ni BFT IM ne peuvent être tenus responsables de l’utilisation de cette lettre. Elle ne constitue en aucun cas un conseil en investissement, une recommandation, une sollicitation ou une offre d’achat et/ou de vente de parts ou actions d’OPC.

Autres actualités

Prix Quantalys
02/01/2020 Actualité

BFT IM récompensée par Quantalys

BFT IM remporte le Quantalys Award de la meilleure société locale dans la catégorie Performance Absolue Le 18 décembre 2019, à l'occasion de la cérémonie des Quantalys Awards visant à récompenser les meilleures sociétés de gestion, BFT IM a été élue meilleure société de gestion locale dans la catégorie performance absolue.Cette remise de prix est l'aboutissement d'un travail de refonte mené sur le processus de gestion multi-asset et vient récompenser les performances des fonds de performance absolue de BFT IM.Pour en savoir plus sur la méthodologie de Quantalys, téléchargez le document ci-dessous.

Perspectives d'investissement
10/12/2019 Market Insights

Vues et Convictions novembre 2019

Le ralentissement escompté de la croissance mondiale atteindrait 3.0% en moyenne annuelle pour 2020, et devrait principalement être le fait des États-Unis et de la Chine.De manière symbolique la croissance chinoise devrait passer sous la barre des 6.0% à 5.8% en 2020. La croissance européenne pour 2020 resterait sur le niveau observé en 2019, dans un contexte d’inflation modérée. Cette baisse graduelle de la croissance s’accompagnera d’une politique monétaire qui restera ultra accommodante de chaque côté de l’Atlantique.Les taux longs se maintiendront sur les niveaux actuels soutenant ainsi la prime de risque sur le marché des actions. Ce scénario reste suspendu à la conclusion d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis avant la date butoir fixée au 15 décembre.