Note France : l’apparente résistance du marché du travail

Mardi 12 janvier 2021

Actualité

L'année 2020 aura été celle de tous les records. Avec une contraction de l'activité économique attendue à -9,1% 2020 (scénario central), il aurait été immédiat de conjecturer une explosion du taux de chômage en France. Une telle dépression aurait logiquement engendré de massives destructions d'emplois provoquant une envolée de ce dernier. Or, le nombre de chômeurs a même diminué au second trimestre, avant de progresser le trimestre suivant, portant le taux chômage à 8,8% de la population active au T3.20 (vs 7,0% au T2,20).

Quels sont les facteurs qui expliquent la tenue du marché du travail en France et quelles sont les perspectives pour 2021 en matière d'emplois ?

Un dispositif de préservation de l'emploi qui a fait ses preuves

La crise sanitaire a conduit le gouvernement à confiner la population à deux reprises provoquant un arrêt plus ou moins brutal de l'activité économique. Ces tours de vis sanitaires auraient en toute logique dû entrainer une augmentation substantielle des destructions d'emplois et donc du nombre de chômeurs en 2020. Une première estimation fondée sur notre scénario central (contraction de l'activité au Q4.20 attendue à 3,7%) indique que le nombre d'emplois qui aurait été détruit au cours de l'exercice 2020 aurait été de l'ordre de 2,2 mls,  soit un décrochage de l'emploi de l'ordre de 7,8% par rapport à 2019...

LIRE LA SUITE SUR LE PDF CI-DESSOUS


Document

Autres actualités

Actualites-et-publications
17/02/2021 Actualité

Note inflation - le péril inflationniste

Le constat : les marchés s’inquiètentLa lourde contraction de l’activité économique et les dérèglements causés par la pandémie ont eu pour conséquence d’affaiblir le rythme de progression des indices de prix à la consommation. Nous avons ainsi observé une baisse significative de l’inflation dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE, voir des phénomènes de baisse des prix en Europe notamment en 2020. Les quantités de liquidité injectées par les banques centrales, les perfusions massives accordées par les états combinés à la reprise économique devraient légitimement occasionner une reprise significative de l’inflation.Qu’en est-il en réalité....?LIRE LA SUITE SUR E PDF CI-DESSOUS

Convertibles
20/01/2021 Actualité

Focus sur les convertibles : bilan et perspectives 2021

La classe d’actifs convertibles fait preuve de robustesse. En effet, l’année 2020 a mis en évidence le caractère asymétrique des obligations convertibles qui aura permis d’atténuer les périodes de stress de marchés tout en profitant de leur capacité de rebond en période de hausse des marchés.Est-ce que les tendances récentes observées sur ce marché vont se poursuivre en 2021 ?Retrouvez notre analyse dans notre focus consacré aux obligations convertibles ci-dessous.